"Acceptez de recevoir 3 vidéos gratuites pour savoir comment créer votre petite affaire indépendante sur internet"


Entrez votre prénom et votre adresse email dans les 2 cases ci dessous et cliquez sur le bouton "Envoyez Moi ces 3 Vidéos" pour recevoir vos vidéos gratuites.

Votre vie privée est respectée et votre email protégé

Dernièrement, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes qui envisageaient de se lancer dans l’entrepreneuriat, ne faisait pas vraiment d’étude de marché. Ils ne calculaient pas vraiment la rentabilité du projet. Ils se basent sur des « on dit » que ça peut marcher… Ou sur le fait que d’autres personnes font déjà ce genre d’activité et que ça à l’air de marcher, alors ça vas marcher pour eux aussi.

Mais si on veut vraiment faire autre chose que du bricolage, ou de la perte de temps et d’argent, alors il faut faire une étude de marché. Le but étant de voir si le marché est porteur, vérifier s’il y a un besoin, la concurrence, la viabilité…

La base de la reflexion

La base de la réflexion

Voilà la base des questions à se poser:

1. Définir son offre:

C’est la première question, ce qu’il faut vendre et à qui ?

2. Analyser le marché en général:

  • l’environnement économique (pour cela on peut s’aider des fiches APCE)
  • l’environnement réglementaire (voir fiche APCE également)
  • l’environnement technologique (selon le projet, il faut être a la page dans son secteur)
  • l’environnement démographique (voir les habitudes de consommation. On peut s’aider des études de la SOFRES)

3. Qui sont mes futurs clients ?

Des particuliers ou des professionnels ? Si ce sont des particuliers, il faut voir si ce sont des hommes ou des femmes, l’âge, la catégorie socio-professionnelle, le revenu…

Pour cela il est possible de s’aider des fiches APCE, ou du site créatest, et si vous voulez des enquêtes de terrain c’est possible.

Si ce sont des professionnels, il faut savoir la taille de l’entreprise, l’activité, la zone géographique, le chiffre d’affaire… pensez aussi aux délais de paiement.

Pour cela vous pouvez vous aider des pages jaunes, de Kompass, infogreffe, société.com

Il y a aussi le cas particulier d’avoir comme clients les collectivités (attention aux délais de paiement) qui ont leurs manières particulière de fonctionner.

 

4. Qui sont mes concurrents ?

Quelle est leur prestation, leur produit, leurs prix, la qualité de leur gamme.

Quelle est leur communication, la taille de l’entreprise, leur ancienneté sur le terrain.

Quel est leur bilan, leur chiffre d’affaire, leur fonctionnement.

Il faut étudier leurs points fort et leurs points faibles, pour pouvoir se démarquer. C’est d’ailleurs souvent des questions posée par le banquier quand vous allez le voir pour un financement.

 

5. Quel mode de fonctionnement ?

Est-ce directement en clientèle ou à domicile ? Est-ce du commerce ambulant (pensez à la carte de commerçant) ? Avez-vous besoin d’un local ? Si oui, à quel endroit, quel surface, quel prix.

Si vous domiciliez votre entreprise chez vous, attention si vous êtes locataire, est-ce que c’est possible avec votre bail ? Si vous êtes propriétaire il n’y a pas de problème, mais si vous accueillez du public/des clients, il faut penser aux normes de sécurité.

Si vous avez besoin d’un local commercial, il existe plusieurs types de bail. Ce sera un bail professionnel pour du stockage ou des bureaux. Et ce sera un bail commercial pour un magasin. Le bail commercial est souvent triennal, mais pas toujours, pensez à bien poser toutes les questions pour faire vos calculs. Il y a également souvent un droit d’entrer (appelé aussi « pas de porte » ou « droit au bail »).

Sachez aussi qu’à partir du 01/01/2015 tout les locaux ouverts au public devront être aux normes d’accessibilité pour les handicapés… (prévoyez-le dans vos travaux).

6. Quels fournisseurs ?

Posez-vous les bonnes questions à propos de votre/vos fournisseur(s). Qui sont ils ? Où sont-ils ? Avez-vous vérifié la qualité ? Quelles sont les conditions de paiement ? de livraison ? Faut il un minimum d’achat ?

Pour commencer mon activité, il me faut quel stock de départ ?

 

7. Les tarifs ?

Comment fixer son tarif/ son prix ?

Il faut voir quel est le coût de revient, le prix du marché et aussi de la concurrence. Attention à ne pas vouloir trop baisser ses prix au départ. Car cela n’amène pas de vrai client qui deviendront fidèle. C’est plutôt des clients qui profitent du prix, et après cherche ailleurs la bonne occasion…

 

Avez vous pensez à tout cela pour monter votre projet ? Partagez votre expérience avec nous.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation